© Cha Gonzalez
France 2023
Photos © Wojtek Jakubiec

« Chaque homme est un abîme, on a le vertige quand on s’y penche dessus. » Georg Büchner

Présentation

L’idée de mettre en scène Woyzeck vient d’une longue résidence aux Ateliers Médicis, lieu de création situé en banlieue parisienne. Ce travail est le développement naturel de mes recherches sur l’action organique, déjà entamées lors de la création d’Hamlet. Dans cette perspective, la boxe est vite entrée dans mon champ de vision : point de convergence entre impulsion et stratégie, le Noble Art est devenu l’outil privilégié pour donner vie à un théâtre qui ne laisse pas de place au « faire semblant ».

Aussi, les figures qui apparaissent dans le texte de Büchner – la honte, le sacrifice, la bête de foire ou encore le bouc émissaire – font écho à certaines questions qui résonnent quotidiennement dans nos sociétés : le contrôle des corps, le féminicide, ou le conflit permanent entre individu et collectif. Œuvre énigmatique et fragmentaire par excellence, Woyzeck est donc une nouvelle occasion pour interroger la nécessité et le sens de l’acte théâtral aujourd’hui.

Crédits
WOYZECK
Étude sur Woyzeck de Georg Büchner
Mise en scène / Luca Giacomoni
Traduction / Jean-Louis Besson et Jean Jourdheuil
Dramaturgie / Sarah Di Bella
Avec / Luvinsky Atche, Moriba Bathily, Violaine Bougy, Dyckson, Feroz Sahoulamide, Fred Voubrel
Violoncelle / Martina Rodriguez
Chant / Fé Avouglan
Assistanat à la mise en scène / Marie-Eve Dorléans
Entraînement de boxe / Fred Voubrel
Costumes / Cécile Laborda
Lumières / Bartolo Filippone

Production Why Theatre / Coproduction Ateliers Médicis (Clichy-sous-Bois et Montfermeil) et MC93 – Maison de la culture de Seine-Saint-Denis (Bobigny) / Avec le soutien de la Ville de Paris dans le cadre de l’Olympiade culturelle, de la Fondation d’entreprise La Poste, de la Fondation Jan Michalski, de la Fondation SNCF, de la Fondation Humanités, Digital et Numérique et la Fondation Meyer pour le développement culturel et artistique / Résidences de création aux Ateliers Médicis (Clichy-sous-Bois), au Nouveau Gare au Théâtre (Vitry-sur-Seine) et au Carreau du Temple (Paris).

Durée : 1h

Défilement vers le haut